Utilisation de radeaux et de bateaux

Dans de nombreuses zones préservées, envahi par une végétation luxuriante, La rivière est l'itinéraire le plus pratique pour un voyage coupé par des ravins et des chaînes de collines, un lac ou une mer le long du rivage. Cependant, vous devez toujours vous souvenir, que se déplacer sur l'eau comporte de nombreux dangers, surtout si vous utilisez des structures flottantes de fortune. Dans tous les cas, vous devriez y penser, si le moyen de transport fluvial disponible est adapté à la traversée de la voie navigable. Les conditions sur l'eau peuvent changer très rapidement. Par conséquent, si vous n'êtes pas expérimenté dans le traitement de l'eau, choisissez la voie de l'eau seulement alors, quand il n'y a pas de meilleur moyen d'y arriver. N'oubliez pas d'apporter un harnais de sauvetage, gilet ou gilet de sauvetage.

Lancement du radeau

Le radeau ne peut être utilisé que sur les lacs et les rivières à faible débit. Il doit être construit près du rivage, car il peut s'avérer trop lourd, pour la déplacer. Avant le lancement, nous l'attachons à un objet stable sur le rivage. L'aussière doit être suffisamment longue, pour qu'il y ait du jeu pour pousser le radeau vers le bas.

Utilisation de prises – Des poteaux en bois sont placés sous le radeau des deux côtés, avec lequel il est soulevé et poussé comme des vérins, dans l'eau.

Après le lancement – À voir, comme une plate-forme lancée flotte sur l'eau. Si tout va bien, vous pouvez commencer à charger vos bagages au milieu du pont.

VOILE

Pour des descentes plus longues en radeau sur la rivière, il est conseillé d'installer le mât et de détacher la voile, pouvoir utiliser la puissance du vent. Ce n'est qu'alors que vous pourrez naviguer sur le radeau, quand le vent souffle de la direction, dans lequel nous naviguons. Le radeau n'a pas de quille, et le gouvernail vous permet de contrôler le cap uniquement par vent léger. Si l'avant du radeau va sous l'eau, vous devez réduire la surface de voile. Tu peux seulement naviguer comme ça sur la rivière. La voile ne lui permet pas d'aller à contre-courant.

Des cordes rigides empêchent la flèche inférieure de se tordre.
Blocs en bois attachés aux quatre côtés du radeau avec des trous pour les poteaux soutenant le mât.
L'aviron sur le support attaché à la poupe sert de gouvernail.
Une corde attachée à la bôme vous permet d'abaisser et de relever la voile.
La flèche supérieure est entaillée comme ça, de sorte qu'il puisse être abaissé ou relevé en réduisant ou en augmentant la surface de voile.
La voile peut être faite d'une toile de camping ou d'une bâche.
Les entretoises de mât sont fixées dans des blocs de bois avec des trous attachés au pont.

Réglage du mât et de la voile

Le mât doit être placé entre quatre poutres courtes fermement reliées les unes aux autres et attachées au pont. Il doit être soutenu sur quatre côtés par des poteaux encastrés dans des blocs de bois avec des trous rainurés, attaché au pont. La toile à voile peut être remplacée par une toile de camping ou une bâche imperméable.