Éviter les obstacles sur le terrain

Sur terre, il n'est pas toujours certain que vous puissiez ou devez toujours vous déplacer en ligne droite selon l'azimut indiqué par la boussole. Voici quelques exemples montrant comment éviter les obstacles sur le terrain, et en même temps ne pas perdre son orientation, en utilisant la boussole. Ils vous permettent d'éviter des détours inutiles ou de vous perdre. Il faut toujours garder un œil sur l'azimut, même si la direction qu'il donne n'a qu'une importance auxiliaire à un moment donné.

Retourner sur le côté

La boussole trace la direction au moyen d'un azimut avec une précision d'env. 10-20 Vous pourriez passer une bifurcation dans une rivière après avoir parcouru un kilomètre, comme dans le plan ci-dessus, le P. 300 mètres dans un sens ou dans l'autre. Pire quand sur le rivage, tu ne sauras pas, Quelle direction prendre, pour atteindre la fourche. Pour éviter cela, vous pouvez dévier un peu de la direction indiquée par la boussole. Ce sera, après avoir atteint la rive du fleuve, découvrir, dans quel sens tourner, pour atteindre la fourche.

Le long d'une rivière ou d'une route

S'il y a un obstacle dans la manière de tamiser, vous pouvez marcher le long de la rive du fleuve, les collines soient la route, qui nous mènera au but. Vous devez d'abord déterminer l'azimut de l'élément sur le terrain, le long duquel nous entendons avancer. Dans cet exemple, c'est la rive de la rivière. La colline est à environ 250 ° du point le plus proche du rivage. Puis marche le long de la rivière, marche autour de la colline, jusqu'à ce qu'il apparaisse sous un angle de 250 °. Puis tournez à gauche, prendre cet azimut.

Après le niveau à bulle

Se déplacer sur la même hauteur, on suit la ligne correspondant à la courbe de niveau sur la carte. C'est une méthode extrêmement efficace pour déterminer la direction sur le terrain, surtout dans la jungle, où il est plus facile de perdre son orientation en allant en azimut que ,,au niveau à bulle ". Cette façon de marcher permet également d'économiser de l'énergie, parce que vous ne perdez pas de hauteur inutilement.

Contourner un obstacle

Les limites de certains des plus gros obstacles, comme les tremblements de terre, ils ne sont pas toujours dessinés avec précision sur la carte. Gardez toujours l'azimut choisi lorsque vous marchez autour d'eux, et en rebondissant sur le côté en évitant un obstacle, mesurez la distance. Une fois que vous êtes retourné dans la bonne direction, vous saurez combien de temps il vous reste, pour revenir au cours précédent.

CALCUL DE LA ROUTE

Quand tu vas à pied, tu peux ou compter les pas, ou utilisez une montre. La longueur des étapes varie, en fonction du terrain et du rythme de marche. En chronométrant, il est plus facile d'estimer la distance parcourue. Arrêtez-vous après les premiers 10 minutes, pour calculer le chemin à partir de la carte, tu as voyagé. De cette façon, vous connaîtrez votre rythme de marche. Vous pouvez vous arrêter toutes les heures par la suite, pour corriger le parcours selon la carte et enregistrer les bagages. Au fil du temps, vous apprendrez à mesurer votre vitesse de marche moyenne avec une grande précision. Un bon marcheur passe avec une charge et en terrain accidenté modérément 4 km par heure, va assez vite.